Qui êtes-vous ?

Ma photo

Hello, je vous propose de la couture facile et gratuite pour débutant. Vous trouverez mes bons plans couture et mes astuces de couture. J'ai plein d'idées pour aménager et améliorer ma maison. Je vous proposerai donc des tutos de couture gratuit en vidéo pour prendre en main votre machine à coudre. J'aime la couture mais pas le gâchis, je posterai des tutos de couture facile à faire en recyclant, ou pas, des objets un peu usés ou plus à la mode. Vous pouvez aussi utiliser mes "services" pour certaines réalisations, et choisir les tissus dans ma galerie. N'hésitez pas à poster vos questions et commentaires.  Mon amie : ma machine à coudre Silvercrest !!!!

samedi 15 août 2015

Mon histoire - Octobre 2013

Octobre 2013


Résumé publication précédente
Je retourne voir mon Doc qui me rallonge mon arrêt jusqu'au 7 octobre inclus, je me sens un peu mieux, mais pas au point de faire 40 Kms et de passer une journée assise à mon bureau. Ma gestionnaire DRH me rappelle pendant cette semaine là, et elle m'apprend que mes droits aux arrêts de travail sont épuisés depuis le 22 septembre. Que je suis passée en demi traitement de salaire, et que le trop perçu sera prélevé sur mon prochain salaire. Roh la claque que j'ai pris !!! Mais comment je vais faire, j'ai mon crédit immobilier à payer, plus le reste.... Je demande s'il est possible d'étaler ça sur 2 mois, ce qui est accepté, ouf ! Je demande des nouvelles pour les modalités du dossier pour le congé grave maladie, elle ne sait pas trop ce qu'il faut encore, elle continue de se renseigner. Pffff.
Je suis totalement anéantie, je ne suis vraiment pas bien, le stresse monte, financièrement sa va être dur, je ne sais pas comment on va s'en sortir ! C'est bien connu, lorsque vous avez un genoux à terre, il est facile de vous faire mettre les deux !!! Je décide d'essayer d'aller travailler le mardi 8 octobre, je vais y arriver, j'ai déjà conduit dans des positions semi-allongées, je vais recommencer !!! Me voilà repartie sur la route du boulot, c'est dur, je roule de nouveau sur la file de droite derrière les camions, j'arrive au travail, j'ai du mal à faire le trajet du parking au hall d'entrée. Je demande au local de sécurité qui se trouve à l'entrée le fauteuil roulant, il faut savoir que je travaillais dans une école supérieur et que le hall de cette école est immense, je n'avais pas la force de traverser ce hall pour rejoindre mon bureau. 
J'arrive à mon bureau, ma collègue est effarée de me voir en fauteuil roulant. Elle m'engueule !!! Que dans l'état ou je suis je n'ai rien à faire là ! Je lui raconte pourquoi je suis revenue et, je m'installe comme je peux à mon poste. La première chose que je fais est d'appeler ma gestionnaire DRH pour avoir des nouvelles sur le congé grave maladie, elle ne sais toujours pas !!!! Et là, je m'énerve un peu beaucoup au téléphone en lui disant que j'ai besoin des infos très vite, que je ne vais pas bien ! Ensuite j'appelle un contact du service informatique pour savoir s'il est possible de faire du télétravail avec les logiciels qu'on utilise. Il me répond que cela ne se fait qu'à titre exceptionnel, qu'il faut avoir l'accord de son chef de service ou du secrétaire général pour que ce soit possible. Je vois mon chef et ma sous chef dans la matinée, je leurs explique mes difficultés et je leurs demande s'il serait possible que je fasse du télétravail en attendant que j'aille mieux, comme ca le travail est fait et mon salaire est complet. Mon chef me dit qu'il ne croit pas que ce soit possible ici, qu'il va voir mais.....
A l'heure du déjeuner, mes 2 chefs me demandent de manger avec eux, une collègue de l'agence comptable se joint à nous. Ils m'observent, et me parlent du travail qui n'a pas été fait durant mon absence, qu'il faut reprendre le dossier de construction, évaluer le budget 2014 en sachant que je n'ai pas tous les contrats ni marchés, ni même la répartition définitive des espaces.... Je leur dit que je vais faire ce que je peux, mais que je ne pense pas que je serai la le lendemain car j'ai très mal, que se serait vraiment bien que je puisse faire du télétravail pour nous tous. Là, mon chef me répond qu'il s'est renseigné, que le télétravail ne se fait pas ici, que se n'est vraiment pas possible. On fini de manger la dessus, ils me laissent retourner seule à mon bureau alors que je tiens à peine sur mes jambes et que je marche à la vitesse d'un escargot.

Je suis totalement dégoûté !!Comment je vais faire, je sais très bien que je ne pourrai pas venir demain, je sais aussi que je ne pourrai pas rentrer ce soir !! Arrivée à mon bureau, je téléphone à la secrétaire du secrétaire général, je lui demande s'il est là aujourd'hui et si je peux obtenir un rendez-vous avec lui dans l'après-midi, que c'est urgent. Elle me dit qu'il faut que je le rappel dans un créneau horaire, entre deux réunions ! Ca ne va pas être facile !!! J'arrive à le joindre, je lui explique que j'ai une demande urgente à lui faire à cause de mon mal de dos. Il accepte de me recevoir de suite !!! Je le préviens qu'il va me falloir un peu de temps pour arriver à son bureau mais que je pars tout de suite !!! Mes sentiments sont totalement mêlés, je suis contente, grave énervée, et j'ai peur de sa réaction ! Pour info, j'ai toujours eu de bon rapport professionnel avec lui.
Une fois dans son bureau, je lui déballe tout : mon mal de dos, les arrêts de travail épuisés, le passage en demi traitement de salaire, le service informatique qui m'a confirmé que le télétravail était possible, la façon dont je pourrai m'organiser pour travailler, que je veux continuer à travailler mais que mon physique m'en empêche pour le moment, le fait que je ne pourrai pas rentrer par mes propres moyens ce soir, ni venir demain... Ca me fait du bien de lui dire tout ce que je ressens ! Il me pose des questions sur mon incapacité, sur le travail : quel genre de dossier je pourrai traiter à distance ? Et, il décide très vite, il me dit OUI !!!!! Je n'en crois pas mes oreilles, j'ai la banane, un immense soulagement s'empare de moi !!! Merci, merci, et encore merciiiiiiiiiii !!! On discute de l'organisation pour ramener les dossiers chez moi, pour que l'école me prête un ordinateur portable avec un accès par portail sécurisé. Il me demande de compléter une décision pour rendre ça officiel, de faire un mail à mes supérieurs et mon équipe pour les informer. Je dois contacter le service logistique pour savoir si quelqu'un peut me ramener chez moi cet après midi. Et qu'on vienne me chercher chez moi demain matin, je prendrai des valises à roulettes pour mettre mes dossiers dedans !!! Qu'est ce que je suis contente, je l'embrasserai si ce n'était pas le secrétaire général !! Il ne me fixe pas de date de retour, il me dit qu'il a confiance en moi. Je lui répond encore un grand merci, et lui dit que je serai de retour le plus rapidement possible.

Oulala, mon chef de service a fait une drôle de tête quand je lui ai annoncé mon entretien avec "son" supérieur ! Et l'accord de télétravail que j'ai eu. Il a vite repris le dessus, et on a parlé une nouvelle fois de l'organisation du travail. J'ai passé le reste de l'après midi à  trier les dossiers dont j'avais besoin chez moi et à imprimer les factures à traiter, j'ai également pris 2 marchés pour les étudier à la maison.

Ma gestionnaire DRH me téléphone et me donne enfin les informations pour faire ma demande de congé grave maladie. Il me faut : un certificat médical de mon médecin ainsi que les résultats d'examens sous pli confidentiel, une demande manuscrite de ma part pour accéder à ce congé, remettre le tout à mon service RH qui l'enverra au Comité Médical. Ca tombe bien, mon mari à pris une journée de congés payés le 10 octobre pour m'emmener chez la rhumatologue. Elle me fourni le certificat médical que je demande, mais me dit que ce n'est pas nécessaire de demander ce congé grave maladie, qu'on va y arriver, que je vais aller mieux. Elle me donne des antalgiques un peu plus fort et un nouvel IRM à passer pour vérifier l'état de mon dos. Elle veut me faire un arrêt de travail, mais je refuse, je ne peux pas ! J'arrive à passer mon IRM le 14 octobre, la conclusion dit que je n'ai pas de hernie discale vraie, j'ai des protusions discale et un phénomène inflammatoire. Je reprend RDV chez la rhumato le 19 octobre, cette fois ci c'est mon frère qui m'emmène. Surprise, je suis reçue par son remplaçant ! Il regarde les conclusions d'examen, me dit que sa va mieux !!! J'hallucine, ma douleur s'amplifie mais je vais mieux ! Pourquoi pas après tout ! Il me remet quand même un certificat médical pour que je poursuive le travail à la maison. J'ai de plus en plus mal dans la jambe droite et dans mon dos, je ne comprend vraiment pas !!!!

J'ai fait du télétravail du 10 au 25 octobre inclus. Cela a pausé quelques problèmes à ma collègue, elle devait m'envoyer par mail les factures car il y avait un bug du logiciel comptable et je n'avais pas de visibilité sur ces factures !! Ca lui faisait du boulot en plus, mais elle le faisait quand même pour moi, elle est adorable, elle ne m'a pas laissé tomber !!J'envoyais mes dossiers complétés par mail au service concerné, mais il y avait des soucis de communications, ca a commencé à jaser, j'envoyais trop de mails, je les "spamais". Mon chef de service me mettais aussi la pression par téléphone, mon cas faisait jaser, il faudrait que je revienne au plus vite. Je suis retournée travailler le 28 octobre, j'avais très mal ! J'en ai profité pour ramener les dossiers traités. Le lendemain j'ai travaillé à la maison. j'alterne 1 journée à mon bureau et 1 journée de travail chez moi jusqu'à la fin du mois.

Bientôt la suite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez laisser votre commentaire ici...